Road trip en van dans le désert des Bardenas : dépaysement à deux pas de la France

Cela faisait longtemps que nous voulions nous y rendre : le désert des Bardenas ! Le plus grand désert d’Europe se trouve juste à côté de chez nous, en Espagne, à 2 heures de Biarritz, et pourtant, c’est fou, la plupart des français en ignorent l’existence. Allez, on vous le présente !

Si vous êtes à la recherche de dépaysement, le désert des Bardenas (Bardenas Reales en espagnol) n’attend que vous.

Le désert des Bardenas, c’est quoi ?

Le désert des Bardenas s’étend sur 42 000 hectares. Il ne s’agit pas d’un désert de sable, mais plutôt d’une zone très aride où le sol craquèle sous vos pas. Assez bizarrement, à certains endroits, du blé est cultivé, il y a donc quand même de la végétation, mais cela reste très dépaysant.

Plusieurs entrées existent mais nous vous conseillons de vous y rendre par Arguedas. De cette façon, vous passerez par le centre d’information (ouvert de 9h à 14h puis de 16h à 19h) où l’on vous donnera tous les renseignements nécessaires pour profiter au mieux du désert, et notamment une carte avec les points d’interêt principaux. Suivez leurs conseils, ce sont vraiment les plus jolis endroits qui sont indiqués.

L’un des points d’intérêt (possibilité de monter au sommet via un escalier)

Depuis le centre d’information, une boucle de 35 km permet de faire le tour en voiture de la « Bianca Baja », la partie la plus connue du désert des Bardenas. Comptez une journée pour faire le tour tranquillement. Il s’agit d’une piste non goudronnée mais accessible à tout type de véhicules. Attention seulement aux projections de cailloux et un passage pour la case Station de lavage sera nécessaire pour vous débarrasser de toute la poussière ! Sachez qu’au milieu de cette boucle se trouve une zone militaire, ce qui explique pourquoi il est formellement interdit de s’aventurer à l’intérieur.

Au cours de votre road trip, vous passerez notamment par le Cabezo de Castildetierra, l’endroit le plus emblématique du désert.

Nous, nous sommes tombés sous le charme de ces anciennes bergeries, pleine de cachets.

Et si, comme nous, vous avez de la chance, vous croiserez peut-être ce gigantesque troupeau de moutons en promenade, qui, au son des clochettes, vous transportera dans un monde hors du temps.

Lorsque le soleil commence à se coucher, les paysages se transforment, la roche devient rouge feu. Un moment à ne pas manquer !

Le lendemain, nous avons remonté la « Bianca Alta », qui est moins impressionnante. Si vous manquez de temps, privilégiez donc d’abord la Bianca Baja. En revanche, ne manquez pas la Pena Del Fraile, plus au sud, dans la Plana de la Negra. Il s’agit d’une randonnée d’environ deux heures et demie qui vous permet d’atteindre la ligne de crête d’une montagne. Arrivés en haut, vous surplomberez le désert et la vue à 360° est à couper le souffle !

Quand partir ? Combien de temps ?

Nous sommes allés dans les Bardenas Reales début juin et c’était la température idéale. Il faisait chaud, mais c’était tout à fait supportable (environ 28 à 30 degrés). Les nuits sont fraiches donc nous y étions bien ! Le début et la fin de l’été (septembre) sont pour nous les meilleures périodes.
Le seul inconvénient est que, de mars à mi-septembre, une petite partie du désert est interdite d’accès. C’est à cette période que vient s’accoupler une espèce d’oiseaux protégés et l’accès aux voyageurs y est interdit pour ne pas les déranger. Il parait que c’est dans cette zone que se trouvent les plus belles randonnées. Dommage pour nous, ce sera pour une autre fois !

Dans tous les cas, évitez juillet et août, où il fera très chaud et où il y aura en plus beaucoup plus de monde.

Nous avons passé deux jours pleins dans le désert des Bardenas et c’était exactement le temps dont nous avions besoin pour faire le tour du désert sans nous presser. La plupart du désert se fait en voiture, donc cela va assez vite finalement. La plus grande balade que nous avons faite et celle de Pena Del Fraile, où il faut compter plusieurs heures.

Autres conseils pratiques

Prévoyez de l’eau, beaucoup. Une fois dans le désert, vous n’aurez plus aucun moyen de vous ravitailler (ni en nourriture d’ailleurs). Et le soleil tape dure dans le désert.

Si comme nous vous voyagez en van, n’oubliez pas de télécharger Park4Night. Cette application gratuite vous indiquera toutes les aires où dormir gratuitement. Sachez qu’il est interdit de passer la nuit dans le désert, mais une grande aire de camping (gratuite) se trouve à l’entrée du village d’Arguedas, aux portes du désert.

Concernant le van, nous l’avons loué à un particulier en passant par le site internet Wikicampers et en avons eu pour 300€ environ pour 4 jours. Une bonne affaire pour un fourgon aussi complet.

Et que faire aux alentours ?

Nous sommes partis depuis Biarritz, et nous avons fait plusieurs stops à l’aller comme au retour.
Vous pouvez déjà vous arrêter tout le long de la côté basque : Guethary, Saint Jean de Luz, Hendaye … Vous avez de quoi profiter des jolies plages et des vagues !
Plus dans les terres, nous nous sommes arrêtés à Ainhoa, un très joli village typique basque, connu pour son piment d’Espelette.

Plus bas, Pampelune est aussi une jolie ville où il fait bon vivre. Passez-y une ou deux heures pour goûter à la vie espagnole.

Au retour, nous sommes remonté par la côte espagnole et notamment par Gaztelugatxe, au sud de San Sebastian. Sous ce nom imprononçable se cache un endroit que vous connaissez surement si vous êtes un adepte de Games of Thrones : il s’agit de Peyredragon ! L’endroit vaut vraiment le détour, l’escalier qui monte à la chapelle est aussi beau qu’impressionnant. Il y a deux itinéraires pour atteindre l’escalier, nous vous conseillons de prendre l’un à l’aller et l’autre au retour. L’un des deux est plus long mais offre de jolis points de vue sur l’ile.

Attention, si vous voulez profiter au maximum des lieux, allez-y le matin avant 9h ! Comme nous avions dormi juste à côté, nous étions en bas de l’escalier vers 9h et nous étions les premiers à monter. Ambiance incroyable ! Une demi-heure plus tard, l’escalier était bondé, ce qui a tout de suite moins de charme 🙂

One Reply to “Road trip en van dans le désert des Bardenas : dépaysement à deux pas de la France”

  1. Ça y est j’ai aussi envie d’y aller 😉 merci pour le voyage en images … 😊

Laisser un commentaire