Jordanie : à la découverte d’une des merveilles du monde, et bien plus encore

Notre itinéraire

En avril dernier, nous sommes partis 10 jours en Jordanie. Un super voyage ! 10 jours, c’est largement suffisant pour faire l’ensemble des points d’intérêt du pays. Nous avons bien pris notre temps et nous aurions pu faire la même boucle en deux jours de moins si nous avions été vraiment pressés.

Nous sommes arrivés et repartis d’Amman, la capitale du pays.

Voici notre périple :

Jour 1 – arrivée 14h : récupération de la voiture et direction la mer morte
Jour 2 : Mer morte et Little Petra
Jour 3 : Petra
Jour 4 : Petra
Jour 5 : Aqaba
Jour 6: Aqaba
Jour 7: Désert de Wadi Rum et nuit dans le désert
Jour 8 : Trajet jusqu’à Mataba
Jour 9 : Jerash
Jour 10 : Amman
Jour 11 : retour à Paris

Globalement le pays n’est pas très grand (340 kilomètres entre Amman et Aqaba), donc la boucle se fait facilement. Pour notre part, nous avons pris des Airbnb / hôtel au fil du temps, en fonction de notre avancée et nous n’avons eu aucun problème pour trouver des logements. Avec du recul nous aurions du passer un peu plus de temps au niveau de la mer morte et un peu moins à Aqaba.

La mer morte

La mer morte, située à -434 mètres sous le niveau de la terre, est un lieu à voir au moins une fois dans sa vie (et il ne faut pas trop tarder car d’ici quelques années cette mer aura complètement disparue !). C’est tout simplement la mer la plus salée du monde avec une salinité de 27,5% (contre 2 à 4% en moyenne pour les autres mers). L’eau est tellement chargée en sel que l’on flotte complètement ! La sensation est vraiment surprenante et on ne pensait pas que l’on flotterait autant ! On a vraiment l’impression d’être une bouée posée sur l’eau. Attention en revanche à ne pas se mettre de l’eau dans les yeux au risque de se bruler.

Pour se baigner, le plus convénient est de dormir dans un ressort qui longue la mer et qui dispose d’une plage privée. Il y a bien quelques plages publiques mais si vous êtes une femme vous ne pourrez pas vous y baigner en maillot de bain (pays musulman oblige).

De notre côté nous avons choisi le Dead spa hôtel et c’était très bien. L’hôtel met aussi à disposition des seaux de boue sur la plage pour s’enduire de celle-ci. Cette boue, issue de la mer morte, est particulièrement bonne pour la peau car très riche en minéraux !

En dehors de l’expérience de flotter dans la mer morte, les paysages sont aussi très jolis car des cristaux de sels s’accumulent sur les rives de la mer morte. Le niveau de l’eau baisse en moyenne de 1,20 mètres chaque année et c’est vraiment visible à l’oeil nu. Une route longe toute la mer morte et permet d’en apprécier la beauté. Les plus jolis points de vue se trouvent entre Wadi Mujib et la « Salt statue of the wife of Prophet ».

 

Petra et Little Petra

En Jordanie se trouve l’une des sept merveilles du monde : Petra, la célèbre cité antique. C’est surement l’une des raisons qui vous donnera envie de venir en Jordanie et vous aurez raison, c’est tout simplement magique.

Mais avant de découvrir la fabuleuse cité, nous vous conseillons de commencer par Little Petra en guise d’amuse bouche. Située à quelques kilomètres au nord, Little Petra est la version miniature de Petra. Comptez 1h ou 2h pour visiter le site.

De notre côté nous sommes arrivés en fin de journée, et il y avait très peu de monde, c’était très agréable. Globalement, Little Petra est moins fréquentée que Petra, et pourtant nous trouvons que cela vaut le coup de s’y attarder : il y a de jolis tombeaux et portes encore très bien conservés. De plus, l’entrée est gratuite.

Le lendemain, nous sommes partis à la découverte de Petra ! Avec le Jordan Pass, vous pouvez choisir un pass 1 jour, 2 jours ou 3 jours. Nous avons pris 2 jours (75 JD par personne) et ne le regrettons absolument pas. Le site ne se résume pas à la façade du trésor que nous voyons partout sur les réseaux : en réalité la cité est immense ! Impossible de tout voir en une seule journée. Sur les deux jours, nous avons marché en moyenne 20 kilomètres, c’est dire à quel point le lieu est étendu.

Le premier jour, nous décidons de nous lever tôt pour être les premiers sur les lieux : le site ouvre à 6h. Alors oui, le réveil est un peu difficile mais c’est la seule manière de pouvoir admirer le Trésor sans avoir des dizaines de personnes autour de vous. Croyez-nous : ça vaut le coup !

Après avoir avoir marché le long du Siq, une longue et étroite faille naturelle dans les montagnes, le voilà, le Trésor se découvre peu à peu, l’instant est magique ! On est ému devant toute cette beauté.

C’est impressionnant de voir à quel point ce monument, érigé au 1er siècle avant JC , est parfaitement conservé.

Nous suivons ensuite l’axe principal (des cartes de la cité sont distribuées à l’entrée), direction le monastère, second lieu emblématique de la cité. Comptez 3,5 km à pied pour vous y rendre, prévoyez de bonnes chaussures, ça grimpe.

Sur le route nous découvrons d’autres lieux comme le théâtre antique, et les vestiges de plusieurs temples et tombaux. C’est là que nous nous rendons compte que la cité est incroyablement bien conservée.

Et nous y voilà : le monastère, tout aussi beau que le Trésor.

N’hésitez pas à montrer sur les deux points de vue en face du monastère pour pouvoir l’admirer d’un peu plus loin.

Puis, nous faisons tranquillement demi-tour en passant cette fois par l’église Byzantine pour varier un petit peu. Nous rentrons fatigués mais heureux de notre première journée ! Le soir, nous dînons chez Beit Al-Barakah en ville, délicieux et imbattable en terme de rapport qualité prix.

Le lendemain, nous prenons cette fois le chemin des tombeaux (Al Khubtha Trail), une petite randonnée (3,5km aller retour) qui permet à l’arrivée d’observer le Trésor d’en haut. Les dégradés de couleur de la roche sont sublimes.

Au bout du bout se trouve un petit bouiboui où, moyennant une tasse de thé, vous avez accès à une vue plongeante sur le Trésor. A faire absolument

Suite à cela, nous revenons sur nos pas et empruntons cette fois le sentier High Place of Sacrifice (3km aller). Celui-ci s’apparente plus à une randonnée dans les montagnes, mais nous sommes surpris de voir que même lorsque nous quittons l’axe principal, il y a toujours autant de tombeaux. C’est là que nous réalisons vraiment à quel point la cité est étendue.

Nous revenons ensuite tranquillement par le chemin principal, un dernier arrêt au Trésor pour l’admirer et il est maintenant temps de quitter Petra. Nous avons adoré ces deux jours passés dans la cité : une chose est sûre, son statut de merveille du monde est amplement mérité !

Aqaba

Aqaba est la seule ville du pays donnant sur la mer. Nous y sommes allés surtout pour se reposer et profiter du soleil. En effet, la ville d’Aqaba en elle-même n’a aucun intérêt. En revanche, c’est un spot connu pour faire de la plongée ou du snorkeling car les eaux de la mer rouge sont particulièrement riches en poissons.

Après deux jours de marche à Petra, ces deux jours de détente étaient plutôt appréciés ! Pour se baigner, le mieux est de se rendre au niveau du Japonese Garden (indiqué sur Google maps), situé à une vingtaine de minutes en voiture du centre d’Aqaba. C’est une plage publique mais avec beaucoup d’européens, où l’on peut se baigner en maillot de bain sans soucis. Cet endroit est très bien pour faire du snorkeling et nous avons pu voir beaucoup d’espèces différentes.

Encore un peu plus bas sur la côte se trouve les Seven Sisters. Il y a un peu moins de poissons qu’au niveau du Japonese Garden mais sous l’eau se trouve … un tank ! Je peux vous dire que c’est assez impressionnant à voir ! Surtout que le lieu n’est pas du tout indiqué et que nous étions seuls dans l’eau au moment où nous l’avons découvert. Pour le trouver, aidez-vous de Google maps ou mapsme, il se trouve à un trentaine de mètre du bord, à environ 6 mètres de profondeur.

Il parait qu’un avion se trouve aussi un peu plus loin, mais pour le voir il vaut mieux faire de la plongée. Nous l’avons cherché, mais en masque-tuba, la mer devenait trop profonde pour voir quelque chose.

Wadi Rum

L’ensemble de la Jordanie est un pays plutôt aride et très sec mais c’est dans la zone protégée de Wadi Rum, au sud du pays que se trouve vraiment le désert.

Wadi Rum n’est pas un désert de sable mais de roches et c’est l’un des endroits à ne pas manquer en Jordanie.

Nous vous conseillons d’y passer à minima une journée et une nuit pour vivre pleinement l’expérience du désert. Plusieurs options s’offrent à vous en fonction en votre budget et de ce que vous recherchez. Il y a en effet beaucoup de camps différents, du plus luxueux au plus rudimentaire et la plupart proposent des excursions à la journée en 4×4 ou en dromadaire.

De notre coté, nous avons choisi de nous éloigner un peu des camps de touristes pour vivre une expérience plus authentique avec Ahmed et son frère. Pas de tente individuelle ni de douche pour nous car nous décidons d’aller dormir à la belle étoile dans le désert !

Nous arrivons au Wadi Rum village vers 9h, garons notre voiture sur le parking et partons ensuite à bord du vieux 4×4 Toyota d’Ahmed. Il ne vous sera pas possible d’entrer dans le désert sans 4×4. Vous pouvez bien sûr louer votre propre 4×4, mais en terme de budget et de praticité, c’est souvent plus simple de passer par un tour. Pour notre part, nous étions seulement deux dans le 4×4 toute la journée, donc nous avons pu avancer à notre rythme.

Après un thé, nous partons donc à la découverte du désert avec Mohammed, le frère d’Ahmed. Il faut savoir que la plupart des 4×4 font plus ou moins le même tour avec des arrêts aux points les plus connus, mais ce n’est pas particulièrement gênant car le désert est grand.

Après en avoir pris plein les yeux toute la journée, nous nous dirigeons vers un endroit où Mohammed à l’habitude de passer la nuit, à l’abris de la falaise. Les autres 4×4 s’éloignent petit à petit et nous sommes frappés par le silence complet qui règne dans le désert : absolument rien ne vient le déranger.

Nous commençons à installer le campement et nous sommes rejoins par un autre couple qui vient passer plusieurs jours dans le désert. Un feu est allumé et nous partageons ensemble une belle soirée autour d’un bon repas, sous les étoiles. Mohammed parle très bien anglais, ce qui nous permet d’en apprendre plus sur leur vie et d’échanger sur nos quotidiens respectifs.

Nous avons de la chance, la nuit s’annonce très douce. Même si nous avions de grosses couvertures, nous n’avons finalement pas du tout eu froid. Nous avons seulement été réveillé dans la nuit par quelques dromadaires un peu curieux !

Le lendemain matin, après un bon petit déjeuner, nous plions bagage et rentrons au village.

C’est à la fois pour les paysages et pour l’expérience humaine que nous avons adoré Wadi Rum. Nous ne regrettons absolument pas d’avoir mis un peu de côté notre confort pour vivre cette expérience.

Si vous souhaitez vous aussi découvrir le désert avec Ahmed, voici ses coordonnées :

Jerash

Après notre escapade dans le désert, nous remontons le pays en direction de Jerash, une ancienne cité romaine située à environ une heure au nord d’Amman. Nous ne l’avions pas forcément prévu dans notre itinéraire au début, mais comme il nous restait assez de temps, nous l’avons finalement rajouté. Sans regret ! D’ailleurs, l’entrée sur le site est comprise dans le Jordan Pass.

Pour couper la route en deux, nous décidons de nous arrêter pour la nuit à Mataba. Cette petite ville est d’ailleurs plutôt sympa ! Et le lendemain, nous voilà donc arrivés à Jerash.

Si vous avez pris le Jordan Pass, l’entrée dans Jerash est gratuite. Comptez deux bonnes heures pour faire le tour de la cité. Nous sommes assez surpris de voir à quel point les ruines sont bien conservées : le lieu est grand et il reste encore beaucoup de monuments ! On se croyait à Rome le temps d’une après-midi, et ce n’est pas pour nous déplaire !

Amman

Nous finissons notre séjour là où nous l’avions commencé : à Amman, la capitale. Malheureusement pour nous, le Ramadan vient tout juste de commencer, donc la ville est très calme en journée et il est même compliqué de trouver un restaurant ouvert pour déjeuner.

Ce sont surtout les restaurants à destination des expatriés / digital normal qui restent ouverts le midi. Parmi ceux là, nous avons notamment testé Shams El Balad qui est très bon et le lieu est vraiment agréable.

Et si le soir vous voulez une expérience un peu plus locale, rendez-vous chez Hashem pour diner avec les jordaniens ! Pour finir, faites un stop chez Habiba et prenez une pâtisserie jordanienne pour le dessert. On adore leurs spécialités à la pistache !

 

Laisser un commentaire